Présentation de la situation actuelle

L’économie Française est largement basée sur la Consommation des ménages.

Pour les milliers de Français, le Crédit à la Consommation est un moyen indispensable pour réaliser des dépenses occasionnelles (type : aménagement de la maison, voyages…) ou des dépenses imprévues (chômage, divorce, décès etc …).

Le Code de la consommation vise à protéger les Consommateurs contre les abus des professionnels. Il réglemente le contrat de crédit afin que les conditions soient clairement définies et impose un délai de réflexion de 7 jours avec la faculté pour le consommateur de se rétracter.

Les professionnels proposant des crédits variés (des autorisations de découvert bancaire ou des cartes de fidélité assorties de crédit au taux d’intérêt élevé) aux consommateurs, mais ne vérifient pas toujours les capacités financières des personnes avant de leur faire signer ce contrat.

Et devant les difficultés croissantes à faire face au remboursement, de nombreux ménages endettés se tournent vers le rachat de crédit ou le crédit revolving proposés par les organismes financiers, favorisant le surendettement sur du long terme.

La crise économique de 2008 a entraîné l’envolée du chômage et par conséquent l’augmentation du nombre des ménages en état de surendettement.